Wiko repasse aujourd’hui à l’offensive, avec une toute nouvelle série de smartphones, dont le moins onéreux – le Sunny – sera facturé 59,99 euros. Un prix au ras du plancher que l’on ne trouve que rarement dans l’univers du mobile. Mais au fait, pour un prix similaire, que peut-on (s’)offrir ? Voici une sélection de smartphones à moins de 70 euros, réservés aux petits budgets… et aux mobinautes indulgents.

Le Wiko Sunny

Wiko Sunny

Wiko commercialisera son Sunny d’ici le 7 juin 2016, à un tout petit prix. L’appareil propose une fiche technique intéressante, puisque malgré son petit prix, il est équipé d’Android 6.0 Marshmallow. Le smartphone dispose d’un écran de 4 pouces pour une définition de 480 × 800 pixels, soit une résolution acceptable de 233 ppp.

Sous son capot, un SoC MediaTek MT6580 couplé à seulement 512 Mo de RAM, 8 Go de stockage (avec un port microSD), un appareil photo dorsal de 5 mégapixels avec flash, le support de deux cartes SIM et une batterie de 1200 mAh. Le téléphone mesure 66,2 × 128,4 × 11,3 mm, est décliné en divers coloris et peut se connecter au réseau H+.

  • Son prix : 59,99 euros (à partir du 7 juin)

L’Archos 50c Neon

archos-50c-neon

Archos, spécialisé dans l’entrée de gamme même s’il fournit des efforts pour proposer des appareils plus perfectionnés, propose notamment un 50c Neon à 69,99 euros. Un petit téléphone de 5 pouces pour une définition de 480 × 854 pixels (soit 196 ppp, sur une dalle IPS), animé non pas par une puce MediaTek, mais par un SoC Spredtrum SC7731G adossé à 1 Go de RAM. À son bord, 8 Go de stockage, toujours un port microSD et une batterie un peu plus conséquente de 1850 mAh. Côté logiciel, et c’est son principal souci, il faut se contenter d’Android 4.4 KitKat. Côté réseau, là encore, le smartphone s’appuie sur la H+. Le tout mesure 145 × 72 × 10 mm pour 160 grammes.

50c Neon

Archos 50c Neon

Huawei Y330

huawei-y330

Ce Huawei date d’il y a près de trois ans, de l’époque de Jelly Bean… sur lequel il s’est maintenu. On y trouve un écran LCD de 4 pouces et de 480 × 800 pixels, un SoC MediaTek MT6572 et 512 Mo de RAM, ainsi que seulement 4 Go d’espace de stockage, extensible par le biais d’une carte microSD. Un terminal franchement vieilli, en somme, et compatible 3G+.

Ascend Y330

Huawei Ascend Y330

Le Wiko Sunset 2

wiko sunset sunset 2

C’est l’ancêtre naturel du Sunny. Une bonne partie des caractéristiques du Sunset 2 de Wiko sont similaires à celles du Sunny, à commencer par son écran de 4 pouces pour une définition de 480 × 800 pixels, ses 512 Mo de RAM. Toutefois, le Sunset 2 est un peu plus compact que le Sunny (128 × 65,6 × 10,9 mm pour 121 grammes), est équipé d’une batterie un peu plus grosse (1300 mAh), mais aussi d’un peu moins de mémoire (4 Go), d’un SoC plus ancien (le MT6572W) et se contente d’un appareil photo dorsal de 2 mégapixels. Entrée de gamme oblige, le suivi logiciel n’a pas franchement été au rendez-vous, et le Sunset 2 se contente toujours de KitKat (avec le support du H+).

Sunset 2

Wiko Sunset 2

Microsoft Lumia 435

microsoft-lumia-435

Dans l’univers de l’entrée de gamme, il est de bon ton d’aller voir du côté de Windows Phone, où les options sont assez nombreuses. Le Lumia 435, justement, se situe dans la gamme tarifaire qui nous intéresse, avec un prix de 57 euros. Chez lui aussi, on retrouve un écran de 4 pouces et de 480 × 800 pixels, mais plutôt qu’un SoC MediaTek, une puce Snapdragon 200 a été choisie, avec 1 Go de RAM. Côté mémoire, ce sont 8 Go qui sont inclus à l’appareil, avec un port microSD, et un petit capteur de 2 mégapixels se chargera de ses photographies. Le Lumia 435 est animé par une batterie de 1560 mAh et, selon toute vraisemblance, terminera ses jours sous Windows Phone 8.1.

Ce tour d’horizon confirme un point : en l’absence de concurrence récente, Wiko est pratiquement seul sur le segment de l’entrée de gamme. Les mises à jour logicielles étant presque inexistantes chez les smartphones à très bas prix, les concurrents du Sunny ont tendance à végéter sous des versions parfois franchement anciennes d’Android, mais se montrent pour certains légèrement plus puissants.

Quoi qu’il en soit, retenez que si vous cherchez un smartphone d’entrée de gamme à moins de 70 euros, mieux vaut ne pas faire la fine bouche devant un écran aux angles de vision peu généreux ni devant des performances en retrait. Pour quelques euros de plus – on pense notamment au Motorola Moto E 4G, régulièrement proposé en promotion à 87 euros, l’ardoise est nettement plus enthousiasmante.