Free Mobile dévoile aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2015. Sa maison-mère Iliad confirme sa bonne santé financière, et l’augmentation de sa part de marché dans l’univers du mobile.

logo-free

Comme l’a fait Orange il y a quelques semaines, c’est au tour de Free de publier ce jour ses résultats financiers pour le troisième trimestre, clos le 30 septembre dernier. L’opérateur mobile et fournisseur d’accès y fait état de bons résultats, emportés par sa branche mobile, et assure compter pour 16 % de ce marché très convoité à l’issue de la période.

 

Un chiffre d’affaires toujours en hausse

Côté résultats financiers, Iliad, la maison-mère de Free et Free Mobile, assure une progression de 6,4 % de son chiffre d’affaires en un an sur ses trois premiers trimestres, avec 3 271 millions d’euros engrangés. Toutefois, à la fin du 2e trimestre 2015, Free notait un chiffre d’affaires en hausse de 16 % par rapport au premier semestre 2014, ce qui témoigne donc d’un petit ralentissement. Ralentissement ou non, on constate que la branche mobile de Free tire ses résultats vers le haut, puisqu’ils gagnent 15,7 % en un an contre +0,8 % au rayon du fixe. Sur les 9 premiers mois de l’année, Iliad annonce avoir récolté 1 343 millions d’euros dans le domaine du mobile. Au seul troisième trimestre, 463 millions d’euros ont été engrangés par le mobile, soit +11 % depuis le trimestre précédent.

 

Plus de clients, mais une croissance ralentie

Capture d’écran 2015-11-12 à 11.35.45

Tandis que le nombre d’abonnés fixes progresse modestement d’un trimestre à l’autre, avec 91 000 nouveaux clients au troisième trimestre, la part des clients mobiles de Free continue de croître. L’opérateur revendique désormais 11,315 millions de clients, soit 390 000 abonnés de plus qu’au 30 juin dernier. Si la croissance reste de rigueur, l’opérateur confirme une baisse de cadence par rapport au 2e trimestre (+ 400 000 entre le 1er et le 2e trimestre) et aux trimestres précédents, qui lui avaient permis de dépasser les 500 000 nouveaux clients par trimestre en 2014.

Free Mobile confirme par ailleurs que ses recrutements de clients se font désormais principalement sur son abonnement à 19,90 euros (15,99 euros pour les abonnés Freebox), et non sur son forfait à 2 euros. Il reste cependant évasif sur son ARPU, c’est-à-dire sur le revenu moyen généré par chaque abonné. Au total, Free indique avoir dépassé les 16 % du parc mobile français, quand Orange, le leader du domaine, assure compter 23,706 millions de clients à la même période.

 

La 4G dans le viseur

C’est dans le domaine de la 4G que Free Mobile se montre le plus optimiste. L’opérateur indique avoir déployé 657 nouveaux sites 4G sur le trimestre, assurant avoir mis en service « près de 2550 sites » et couvrir « 57 % de la population » française. L’opérateur assure compter 2,8 millions d’abonnés 4G (6,6 millions chez Orange) et indique que ses clients consomment 2,8 Go de data en moyenne chaque mois. Et de conclure en ajoutant que « le 10 septembre 2015, l’ARCEP a attribué 10MHz supplémentaires à Free Mobile dans la bande de 1 800 MHz. Ainsi, à compter du 25 mai 2016, le Groupe disposera de 15 MHz dans cette bande de fréquences, qui viendront s’ajouter aux 20 MHz déjà utilisés dans la bande 2 600MHz par le réseau 4G ».

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Free Mobile : encore 400 000 clients mobiles gagnés
  2. 7,5 millions d’abonnés pour Free Mobile
  3. Free Mobile dépasse les 10% de parts de marché
  4. En plein mercato, Free revendique plus de 8 millions d’abonnés mobiles et d es activités rentables
  5. 4G Free Mobile : 90% des clients de la concurrence trouvent l’offre attraya nte