Les fêtes de fin d’année approchant, les marques de la grande distribution se pressent au portillon pour présenter leurs gammes d’appareils à petit prix. Après les terminaux de la gamme QiLive signée Auchan, qui a fait appel pour l’occasion à la marque Archos en marque blanche, c’est au tour de Carrefour de lever le voile sur sa gamme de produits pour Noël.

Neo 2

La tablette TOUCH TABLET NEO 2 de Carrefour.

Trois produits sinon rien : pour la fin de l’année, Carrefour commercialise un smartphone, une tablette tactile ainsi qu’une montre connectée. Pas de marque ayant pignon sur rue ici, comme c’est le cas d’Auchan qui mise sur Archos, mais des sous-traitants tout droit venus de Chine… qui permettent à l’enseigne d’afficher des prix défiant (presque) toute concurrence : 129 euros pour la tablette 8 pouces, 179 euros pour le smartphone 5 pouces, et 149 euros pour la montre connectée.

Au jeu du qui est qui, avouons que nous avons rencontré quelques difficultés, et que nous n’avons pas encore pu identifier la marque se cachant derrière la tablette TOUCH TABLET NEO 2. Cette dernière, au format 7,85 pouces, nous rappelle sérieusement certains modèles Memup, sans plus de précision. Elle embarque un écran TFT de 1084 x 768 pixels, un processeur ARM quadricœur, mais aussi 1 Go de RAM. Côté dimensions, comptez sur 90 x 147 x 196 mm.

Le SMART 5 de Carrefour, quant à lui, n’est autre qu’un smartphone Hisense, et baptisé U970 dans sa version originale. Cette collaboration, certes moins prestigieuse qu’une association avec une marque plus connue en France, débouche sur un appareil à l’écran de 5 pouces IPS qHD, sous lequel tourne un processeur Qualcomm quadricœur cadencé à 1,2 GHz et couplé à 1 Go de RAM. Le tout est complété par une mémoire interne de 4 Go extensible par une carte microSD, mais aussi par un capteur photo de 8 mégapixels. L’appareil, qui mesure 142 x 73 x 9,4 mm, pèse 144 grammes et tourne comme la tablette de Carrefour sous Android 4.2.

Smart 5

Finissons par l’accessoire destiné à compléter l’ensemble, à savoir une montre connectée baptisée SIMWATCH. Et si celle que l’on avait déjà aperçue chez le Néerlandais Burg (montre Burg 15) tourne sous un système d’exploitation maison compatible avec toutes les versions de Windows pour la connexion en USB. Elle est également compatible avec les terminaux Android ou iOS auxquels elle se connecte en Bluetooth 3.0 + EDR, et non en Bluetooth LE comme ses concurrentes (Galaxy Gear, par exemple). Mais son point fort, c’est son écran de 1,54 pouces d’une définition de 240 x 240 pixels, et sa capacité de recevoir des appels en 2G avec un slot carte SIM intégré, sans oublier son capteur photo. Elle est disponible pour 149 euros en noir, bleu, rouge et blanc, et passe à 129 euros sans appareil photo.

Simwatch

Contrairement à Auchan qui s’est appuyé sur une marque blanche unique pour ses huit smartphones et tablettes, Carrefour semble avoir fait appel au meilleur rapport qualité-prix, quitte à s’adresser à des firmes peu connues, et dont on peut mettre en doute la fiabilité sur le long terme. Reste que les petits prix affichés par ces terminaux est un bon indicateur des performances que l’on peut en attendre, et qu’en dépannage ou pour les tout petits budgets, ces terminaux pourront s’associer facilement à des abonnements sans engagement. On pense notamment aux abonnés au FAI Free qui pourront, s’ils le souhaitent, insérer une carte SIM gratuite (2h d’appels) dans leur montre, afin de jouer les inspecteurs gadgets en passant des appels sans sortir leur téléphone.

No related posts.