Alors que les dirigeants de la pomme accusent sans arrêt Google de plagiat et que la firme attaque régulièrement Samsung en justice pour violation de brevets, le constructeur de l’iPhone est actuellement sous le joug d’une accusation beaucoup plus grave. D’après un récent rapport provenant de l’agence de presse Reuters, Apple est soupçonné de fraude fiscale par l’équivalent italien du FISC qui lui reproche d’avoir oublié de déclarer plus d’un milliard d’euros.

Tandis que l’enquête vient tout juste de s’ouvrir, les faits remonteraient à 2010 et 2011. Ainsi, les autorités fiscales italiennes soupçonnent l’entreprise américaine de lui avoir caché la somme de 206 millions d’euros durant la première année et pas moins de 853 millions l’année suivante.

Apple aurait caché 1 milliard d’euros de revenus au FISC italien.

Apple soupçonné d’1 milliards d’euros de fraude fiscale

D’après la source, Apple Italie aurait comptabilisé la somme dans une de ses filiales irlandaises afin de réduire son seuil d’imposition sur le territoire italien, la fiscalité irlandaise étant nettement plus souple que n’est le cas en Italie.

Bien qu’il soit courant que de grands groupes américains comme Starbucks, Amazon ou Apple, actuellement accusé de fraude fiscale, parviennent à réduire la somme d’impôts qu’ils sont amenés à payer aux autorisés eu Europe ou aux Etats-Unis, par le biais de petites manipulations, pas forcément illégales, il apparaît que l’administration fiscale italienne s’est resserrée, au cours des deux dernières années, appliquant désormais une tolérance proche de zéro.

Apple bouc émissaire de l’administration fiscale italienne ?

A la connaissance de ce dernier élément, se pose alors la question suivante : Apple est elle réellement coupable de fraude fiscale ou le groupe américain a-t-il simplement été pris pour cible par le gouvernement italien afin de servir d’exemple ? Difficile à dire mais quoiqu’il en soit, ce n’est certainement pas la perte d’un million d’euro qui les mettra en difficulté.

On notera au passage que ce n’est pas la première fois que la firme est accusée d’avoir des pratiques fiscales douteuses puisqu’en dépit de sa richesse, celle-ci n’a néanmoins pas payé d’impôts au Royaume-Uni, en 2012.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Samsung ne doit plus “que” 600 millions de dollars à Apple
  2. Sony Xperia Z sera proposé au prix de 749 euros en Finlande, 649 euros en All emagne et 599 euros en Australie
  3. Sony Xperia Z sera proposé au prix de 749 euros en Finlande, 649 euros en All emagne et 599 euros en Australie
  4. iPhone 5S et 5C : nouveau record de vente pour Apple ! Mais pourquoi ?
  5. AnTuTu Benchmark X Editor, le test de performances anti-fraude ?