Depuis quelques jours, il est question d’Android VR. Nous avons enquêté sur la source de l’information dès lundi dernier. Il s’avère qu’une mention à Android VR était apparue dans un SDK (kit de développement). Depuis hier soir, un éminent journaliste américain a annoncé l’arrivée d’un casque virtuel autonome. A quelques jours de la Google I/O, cela éveille évidemment les soupçons.

durovis-dive-google-project-tango-development-tablet-dev-kit

Lundi dernier, il était question d’AndroidVR. Tout était attaché, et cette petite mention découverte par un développeur et partagée sur Reddit n’avait pas enflammé la scène médiatique tech. A première vue, AndroidVR semblait faire référence aux technologies Cardboard. C’est finalement la disparition soudaine de la référence qui avait mis le doute. Il se préparait quelque chose. Était-il question d’un appareil autonome, comme l’Oculus Rift ou le HTC Vive, ou d’une toute nouvelle interface Android dédiée à la VR ? Il pourrait également s’agir d’une variante d’Android conçue pour les casques virtuels, à l’image d’Android TV et Android Wear.

Vive

HTC Vive

9

 

Android VR, a priori un casque autonome

Evidemment, nous avons eu de nouvelles informations.

Cette nuit, Peter Rojas – fondateur de Gizmodo, Engadge et Joystiq – a affirmé que Android VR sera annoncé la semaine prochaine lors de la Google I/O. Pour ce journaliste, il s’agit d’un casque virtuel autonome. Qu’est-ce qu’un casque virtuel autonome ? A priori, c’est un casque où l’écran et les différents composants sont déjà présents (accéléromètre, boussole, capteurs divers) ainsi que la batterie. L’Oculus Rift et le HTC Vive peuvent-ils être considérés comme des casques autonomes ? Pas vraiment, ils ont besoin d’un PC pour fonctionner, tous les calculs sont déportés sur de grosses machines.

Ce casque Android VR pourrait finalement être une sorte d’Oculus Rift, dans lequel Google a greffé une architecture, de la mémoire et un OS. C’est ce qui peut expliquer la raison qui pousse Peter Rojas à déclarer qu’il sera moins puissant qu’un Oculus Rift ou un HTC Vive.

Si vous préférez, Android VR serait un Google Cardboard qui n’a pas besoin de fonctionner avec un smartphone. Cela semble plutôt logique, étant donné qu’il existe un fossé énorme entre l’expérience proposée par un morceau de carton d’une vingtaine d’euros maximum, et les derniers casques à la mode dont les prix sont supérieurs à 700 euros, auxquels il faut rajouter l’achat d’un PC à plus de 1000 euros. Avec Cardboard, Google ne maîtrise pas la qualité de l’écran utilise, ni la puissance de calcul disponible et oblige l’utilisateur à maintenir le casque près du visage à l’aide des mains. Cela reste très limité pour une expérience virtuelle de plus de deux minutes. Avec Gear VR, Samsung et Oculus offrent déjà une bien meilleure expérience.

Nous allons être fixés rapidement, la conférence ouvre ses portes la semaine prochaine.

 

À lire sur FrAndroid : La Google I/O 2016 sera surprenante, en voici les raisons

Comments

comments

No related posts.