Ca y est, la Shield Android TV, la console de Nvidia équipée du Tegra X1, est enfin disponible en Europe et notamment en France. Elle est disponible à partir de 199 euros et arrive avec une autre surprise : Grid, le service de streaming de jeux vidéo qui passe en version commerciale et change de nom pour l’occasion : GeForce Now.

Shield Android TV europe france

La Nvidia Shield Android TV n’est pas un appareil inconnu pour nous, puisque nous avions eu l’occasion de la découvrir lors de son annonce à la GDC, de la prendre en main à la Google I/O puis de tester le produit en le faisant importer des États-Unis en juin dernier. Plus de trois mois après son arrivée commerciale aux États-Unis, la Shield Android TV s’apprête à fouler le sol européen. Pour ceux qui auraient manqué l’annonce, la prise en main et le test, un petit rappel s’impose. La Shield Android TV est une box sous Android TV équipée du SoC Tegra X1 officialisé au CES en début d’année. Une puce qui permet de faire tourner des jeux très gourmands sous Android, mais aussi lire la 4K à 60 images par secondes. Une box qui a donc parfaitement sa place sous une télévision pour la rendre un peu plus intelligente.

 

GeForce Now : le Netflix du jeu vidéo PC

La Shield Android TV ne s’arrête pas là, et intègre une fonctionnalité qui permet de faire la différence face à l’offre existante (qui se réduit à quelques produits chinois, la Google Nexus et la Freebox mini 4K) : Grid, le service de streaming de jeux vidéo renommé GeForce Now pour son lancement commercial. GeForce Now, c’est un peu le Netflix du jeu vidéo : il veut permettre à l’utilisateur de la box de jouer à un jeu PC dont le rendu est calculé sur les serveurs de Nvidia puis renvoyé sous forme de flux audio / vidéo sur la Shield Android TV qui se contente alors de réaliser un décodage peu gourmand. Un service que nous avons déjà testé lors de sa phase de bêta et qui nous avait donné une entière satisfaction au niveau technique (latence et qualité du flux), à condition de posséder une bonne connexion Internet.

Nvidia GeForce Now catalogue

Si pour la période de bêta Grid était gratuit pour les possesseurs d’un appareil Shield, ce n’est plus le cas de GeForce Now. Le service sera facturé 9,99 euros par mois dès le 1er octobre prochain (les trois premiers mois seront offerts) avec un accès total et illimité au catalogue de base qui intègre 50 jeux. Celui-ci sera géré un peu comme Netflix : les nouveaux titres seront ajoutés tous les mardis, mais les licences ayant une durée d’un an, les jeux seront alors retirés du catalogue au fur et à mesure. Parallèlement à ces titres de base, il sera possible d’acheter des titres PC directement depuis GeForce Now. Pour le moment, une petite dizaine de titres sont proposés. Ils seront alors streamés depuis les serveurs de Nvidia. Cerise sur le gâteau : si les éditeurs le permettent, l’utilisateur pourra récupérer la clef CD de son achat pour pouvoir également en profiter sur son ordinateur personnel, via Steam par exemple. Enfin, Nvidia prévoit, dans la mesure du possible, de proposer à l’achat les titres qui seront retirés du catalogue de base à la fin de la licence des 12 mois. Les prix sont similaires à ceux pratiqués sur Steam : 19,99 euros pour Metro Last Light Redux, 39,99 euros pour MotoGP 15 et 59,99 euros pour The Witcher 3: Wild Hunt.

Nvidia GeForce Now buy

Nous avons profité de l’évènement d’annonce pour nous entretenir avec Nvidia sur la gestion du catalogue. En l’état, le catalogue est intéressant, mais un peu trop vieillissant. On trouve alors à l’achat des titres très récents comme The Witcher 3. Mais où sont des titres phares comme FIFA, Battlefield ou encore Grand Theft Auto V ? Nvidia nous a confié que les relations avec les éditeurs pouvaient être parfois compliquées sur certains titres avec une volonté de leur part de ne pas voir arriver des titres en streaming. Il arriverait même que les doubleurs puissent poser des soucis contractuels. En cause : ces acteurs auraient signé pour un nombre limité de plateformes et refuseraient alors de voir le jeu sur cette « nouvelle » plateforme qui reste en fait un PC en streaming. Les négociations auraient alors du mal à avancer, dans un contexte social difficile pour ce corps de métier qui menace l’industrie d’une grève.

 

Netflix 4K, Youtube et des applications TV

Pour la partie vidéo, la Shield Android TV supporte Netflix en 4K avec une télévision compatible (HDMI 2.0 et HDCP 2.2), YouTube en 4K ainsi que les applications Android TV désormais disponibles comme France 24, Arte, Gulli, My TF1, Culturebox, Zouzous, Plex, etc. M6 est toutefois encore aux abonnés absents et pour My Canal, Canal Play, Francetv pluzz et Wuaki.tv, il faut passer par la fonctionnalité Google Cast et donc disposer d’un appareil (smartphone ou tablette) compatible. La qualité est moins bonne qu’avec la TNT mais bonne nouvelle : les tuners TNT USB sont compatibles avec la box de Nvidia.

Android TV app

À partir de 199 euros

La Shield Android TV sera disponible dès demain chez les principaux revendeurs (Materiel.net, LDLC et Amazon) pour 199 euros en version 16 Go et 299 euros en version 500 Go. Une manette sera livrée avec la box et il sera possible d’en acquérir jusqu’à 3 supplémentaires pour 49 euros l’unité. Il est possible de se procurer la télécommande (avec micro intégré pour les recherches vocales) à 49 euros et le stand 29 euros.

Comments

comments

No related posts.