Lors de la Google I/O, quelques détails ont filtré sur Android N et sa compatibilité avec les voitures. C’est la première version de l’OS mobile de Google qui a été pensé pour gérer l’ensemble des systèmes d’une voiture. On devrait donc rapidement retrouver des voitures tournant complètement sous Android.

Android N voiture 2

Jusqu’à présent, Android au sein de la voiture se résumait à deux possibilités : un système d’infotainment basé sur Android, à la manière du système Honda Connect ou le fameux système déporté Android Auto. Dans les deux cas, Android s’affiche uniquement sur l’écran multimédia de la voiture, bien souvent présent au milieu de la planche de bord et gérant quelques fonctions comme la navigation ou les fichiers multimédias.

Avec Android N, Google a voulu aller plus loin puisqu’Android pourra remplacer les systèmes intégrés existants et donc gérer l’intégralité de la voiture et non plus seulement l’aspect infotainment. Pour l’occasion, Google et Qualcomm ont réalisé une démonstration d’un prototype d’une Maserati Ghibli sous Android.

Un mode split screen

La voiture de luxe intègre un écran 4K de 17 pouces au format portrait (bonjour la Tesla Model S) sur lequel vient s’afficher une version revue et améliorée d’Android Auto. La plus grande nouveauté est la possibilité de séparer l’écran en deux parties (split screen) pour afficher, par exemple, Google Maps en haut de l’écran et Google Musique en bas.

Android pourra aussi gérer des aspects un peu plus profonds de la voiture sur l’écran central, comme la ventilation de l’habitacle.

Android N voiture

Android sur le tableau de bord

Avec Android N, Google veut aussi faire son apparition sur le tableau de bord, au niveau de l’instrumentation. C’est donc Android qui pourra afficher la vitesse instantanée ou encore la consommation d’essence derrière le volant. Puisqu’Android est un système très flexible, l’affichage du tableau de bord pourra être dynamique, en affichant par exemple les appels reçus ou encore les instructions de navigation à l’image de ce qu’on avait pu apercevoir sur le stand Audi au CES.

Des écrans tactiles partout ?

Bien entendu, à l’image d’Android sur les smartphones, les constructeurs automobiles pourront personnaliser l’apparence de leur système pour mieux coller à l’image de la marque et de la voiture. On peut toutefois se poser des questions quant au tout tactile, puisqu’il est pratique, en voiture, de pouvoir appuyer sur des commandes sans les voir, seulement en ressentant leur relief. Pour pallier ce problème, Audi réfléchit à un système de retour haptique qui ne nous avait pas forcément emballés en termes d’ergonomie, face à des boutons physiques.

Comments

comments

No related posts.