Le service de livraison express d’Amazon, Prime Now, fait ses débuts en France. Il est pour l’heure réservé à Paris et aux villes de la petite couronne, et permets aux abonnés au service Amazon Prime de se faire livrer leurs courses, dont une bonne partie de produits alimentaires.

Amazon Prime Now

Amazon Prime Now était déjà disponible dans quelques villes, notamment aux États-Unis et en Angleterre. Le voici désormais qui s’invite en France, du moins pour les habitants de la capitale et de ses environs. Il leur est ainsi possible, à partir d’aujourd’hui, de se faire livrer des produits parmi un catalogue de 18 000 références, parmi lesquelles un quart de produits alimentaires. Amazon propose également des produits d’entretien, d’hygiène, des appareils technologiques ou encore quelques vêtements. D’après Amazon, « c’est deux fois plus qu’un supermarché ». Le tout de 8h à 22h, sept jours sur sept.

Une livraison gratuite en deux heures

Cette livraison est réservée aux détenteurs d’un compte Amazon Premium, lequel leur permet déjà de se faire livrer leurs commandes en un jour ouvré et d’accéder aux ventes flash (parmi tout le catalogue d’Amazon) pour 49 euros par an. Il leur faut télécharger l’application ad hoc pour utiliser Prime Now, disponible via cette page, et surtout, choisir le délai de livraison qu’ils préfèrent.

La livraison en une heure est en effet disponible, mais n’est pas gratuite – elle est facturée 5,90 euros, tandis que la livraison en deux heures est offerte. Notez tout de même que vous ne pourrez pas vous contenter de commander une barquette de fraises avec une livraison gratuite, puisque le montant minimum de chaque commande est fixé à 20 euros. Bonus pour les intéressés : le code PRIMENOW10 permet actuellement d’économiser 10 euros pour toute commande de 30 euros.

Pour l’heure, seul un entrepôt, situé à proximité de la Porte de Clignancourt, à Paris, est dédié à Amazon Prime Now, ce qui limite sa disponibilité à Paris et à sa petite couronne, essentiellement au nord de la capitale. On ignore encore si Amazon étendra cette activité, qu’il teste dès ce jour, à d’autres grandes villes françaises.