Amazon Prime, abonnement annuel de livraison rapide, incorpore régulièrement de nouveaux services afin de fidéliser un nombre grandissant d’utilisateurs. Depuis plusieurs années, la firme cherche à développer une plateforme de streaming musical.

amazon

Il y a deux semaines, on évoquait le début des négociations entre Amazon et les labels musicaux américains. Elles concernent la volonté d’Amazon d’ajouter une option de streaming au sein de son service Amazon Prime. Pour rappel : la firme américaine développe ce service depuis longtemps déjà, en y incorporant des contenus comme Instant Video qui permet d’accéder à des milliers de vidéos via un ordinateur ou sa Kindle Fire. Outre la vidéo, on trouve également une bibliothèque de livres pour les liseuses du constructeur. Ayant déjà séduit 17 millions d’Américains, Amazon Prime souhaiterait maintenant ajouter une plate-forme de streaming à la liste des services offerts avec cet abonnement de livraison.

Le Wall Street Journal rapporte qu’Amazon souhaiterait limiter volontairement la diffusion de certaines pistes, et ce pour amener les utilisateurs à acheter les pistes sur son marché de MP3. Si cela s’avère vrai, Amazon se tournerait vers un mode de diffusion bien différent de celui de ses principaux concurrents, et surtout difficile à rendre viable. Spotify par exemple, propose une écoute illimitée mais incorpore de la publicité après la diffusion d’un certain nombre de pistes.

La gratuité relative de ce service laisse également dubitatif. En effet, la firme a déclaré en janvier dernier que le prix de l’abonnement annuel pourrait augmenter de 20 dollars. Une façon de compenser les sommes prochainement versées aux labels ? Le WSJ évoque en tout cas entre 20 et 30 millions de dollars pour l’obtention des pistes sur la base d’une écoute limitée. Comme Samsung et son service Milk lancé la semaine dernière aux USA, il est difficilement envisageable pour Amazon d’apporter un service d’envergure entièrement gratuit ; quand le Coréen mise sur une première offre gratuite avant de passer à un modèle payant – sans tarif annoncé – Amazon privilégierait logiquement une offre payante, même si elle resterait peu onéreuse comparée au tarif mensuel d’un service de streaming musical habituel.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Amazon négocie pour lancer son service de streaming musical
  2. Amazon négocie pour lancer son service de streaming musical
  3. Beats Audio va lancer un service de streaming musical aux États-Unis
  4. Du streaming musical à la Fnac : Jukebox fait ses débuts dès 2 euros par mo is
  5. Amazon Prime Air : la livraison par drone pour bientôt ?