Après le rachat du câblo-opérateur américain Cablevision par le groupe Altice détenu par Patrick Drahi, les spéculations allaient bon train autour d’un hypothétique rachat de T-Mobile. Mais il faudra attendre encore quelques mois, voire quelques années avant qu’Altice ne procède à un nouveau rachat, comme l’a précisé Dexter Goei, Directeur Général d’Altice.

Altice+CEO+Dexter+Goei1

Altice, le groupe de Patrick Drahi, a réalisé de nombreuses acquisitions ses derniers temps. La dernière en date est celle de Cablevision, le 4e câblo-opérateur américain pour 17,7 milliards de dollars le 17 septembre dernier. Le lendemain, lors de la conférence Communacopia, Patrick Drahi avait annoncé sa volonté de se lancer sur le marché de la téléphonie mobile aux États-Unis. Les analystes y avaient alors vu un signe fort d’un potentiel rachat de T-Mobile, qui cherche à se faire acquérir depuis l’année dernière. Mais lors d’une interview, Dexter Goei, DG d’Altice, vient de couper court aux rumeurs : Altice met en pause sa stratégie d’expansion.

Pour combien de temps ? L’homme est resté vague, mais a précisé que 6 à 9 mois représentaient une période trop courte et qu’il faudrait peut-être deux ans afin d’intégrer au mieux les entreprises récemment rachetées. Cette pause permettra aussi à l’entreprise de résorber un peu sa dette avant de réemprunter en masse pour de futures acquisitions. Dexter Goei a toutefois ajouté qu’une acquisition restait possible entre temps : celle de Cox Communication, le 3e câblo-opérateur américain. Il faudrait alors que la famille à qui appartient l’entreprise souhaite la revendre. Celle-ci a annoncé ne pas être en vente, mais rester ouverte à des propositions lui permettant de grandir. Une fusion ou une acquisition permettrait à Patrick Drahi d’entrer dans le top trois des câblo-opérateurs américain.

 

Le rachat de T-Mobile encore hypothétique

À écouter Dexter Goei, le rachat de T-Mobile semble lointain. Il est possible que les deux sociétés aient déjà tenté un rapprochement qui n’a pas débouché sur un accord. Pour rappel, T-Mobile avait refusé l’offre d’Illiad de 18 milliards de dollars pour 67 % du capital. L’opérateur américain coûte donc cher, peut-être trop actuellement pour Altice qui souhaite réduire sa dette.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. T-Mobile pourrait être racheté par Altice et Patrick Drahi
  2. Le rachat de SFR par Numericable en cours de négociation
  3. Rachat de SFR : que vont faire Vivendi, Numericable et Bouygues ?
  4. Rachat de SFR : Numericable l’emporte !
  5. Rachat de SFR : Bouygues propose une offre… à la carte