Alcatel profite de l’IFA 2016 pour dévoiler Vision, son casque de réalité virtuelle autonome. Celui-ci intègre des composants haut de gamme : écran AMOLED, Wi-Fi 802.11ac et… un processeur Exynos 7420. Nous avons pu tester un prototype de l’Alcatel Vision et avons été plutôt enchantés par l’expérience. Malheureusement, Alcatel ne semble pas avoir travaillé seul sur le projet, loin de là.

Alcatel Vision (2 sur 6)

Le marché de la réalité virtuelle commençait à devenir assez inintéressant du point de vue matériel, mis à part les grands noms du secteur comme HTC avec son Vive ou Oculus VR avec son Rift. C’étant sans compter sur Intel qui a dévoilé à l’IDF le Project Alloy, un casque de réalité virtuelle (ou plutôt fusionné) autonome, qui se passe de smartphone ou d’ordinateurs. Alcatel vient, à l’IFA de Berlin, de dévoiler Vision, un concurrent au Projet Alloy d’Intel. Il s’agit en effet d’un casque de réalité virtuelle autonome qui tourne sous Android 6.0 Marshmallow.

 


Un design futuriste

D’extérieur, le casque est très futuriste et aucun câble ne dépasse. Une fois posé sur la tête, le confort est de mise, même si le poids semble un peu trop réparti vers l’avant et écrase donc légèrement le nez. Les pads rembourrés sont tout de même très confortables. Les porteurs de lunettes peuvent être rassurés : l’Alcatel Vision est compatible avec les lunettes de vue. Le casque démarre automatiquement sur un launcher préparé pour l’occasion dans lequel on navigue avec un accéléromètre (et donc les mouvements de la tête) mais aussi grâce au pavé tactile présent sur le casque.

Alcatel Vision (3 sur 6)

 


Des partenaires pour la vidéo

Alcatel a noué des partenariats avec quelques acteurs de l’industrie de la réalité virtuelle, et notamment Jaunt VR qui propose des vidéos à 360° immersives. On a pu tester une vidéo – en 3D – à 360° et le rendu était plutôt bon, même si la faible définition des deux écrans AMOLED (1080 x 1200 pixels, 120° de champ de vision) n’empêche pas d’oublier la grille de pixels.

Alcatel Vision (5 sur 6)

Alcatel inclut également un jeu de frisbee en réalité virtuelle avec Vision, mais nous n’avons pas pu le tester. C’est bien dommage puisque l’Alcatel Vision promet d’être très performant, grâce à son processeur Exynos 7420 (le même que sur le Galaxy S6) refroidi par un ventilateur !

 


Le manque de contenu

En fait, le principal problème de Vision provient, comme la grande majorité des casques de VR, du manque de contenu. Alcatel a déjà prévu de réaliser d’autres partenariats (on attend 15 jeux sur le casque en version finale) et à ouvert son SDK aux développeurs et aux autres entreprises pour voir arriver davantage de contenu sur son casque. Pour faciliter cette tâche, Alcatel a également dévoilé deux caméras à 360° pour que ses clients puissent créer du contenu spécial.

 


Autonomie de 3 heures

En termes d’autonomie, la batterie de 3 000 mAh permettrait de tenir 3 heures sans avoir besoin de recharger le téléphone. Une durée suffisante pour des sessions de jeu en réalité virtuelle, mais peut-être un peu juste pour profiter des films et vidéos.

Alcatel Vision (6 sur 6)

Le ventilateur

 


Alcatel aux manettes ?

On ne peut pas finir cette prise en main sans aborder Idealens, l’entreprise qui est derrière le casque Vision. En fait, Alcatel n’a pas fait grand-chose dedans, si ce n’est installer une version spéciale d’Android sur le K2 d’Idealens et nouer quelques partenariats. Est-ce que cela suffira pour faire prendre la sauce, ou le Vision restera-t-il un coup de com’ de la part d’Alcatel ? Difficile à dire pour le moment, mais il est certain que la guerre de la réalité virtuelle se jouera désormais davantage du côté des contenus que du matériel.

 


Prix et disponibilité

Le Vision d’Alcatel sera disponible lors du premier trimestre 2017 à un tarif compris entre 499 et 599 euros. L’avantage de cette solution est de ne nécessiter aucun frais supplémentaire (smartphone, PC, etc.), sauf un casque audio pour profiter du son surround.

Alcatel Vision (1 sur 6)

Comments

comments

No related posts.