Incontournable en son temps, et figurant parmi les vestiges de l’ère Motorola pré-Google, la tablette Xoom s’approche à grands pas de son troisième anniversaire. Et d’une mise à jour vers Android 4.4. KitKat, ce qui était loin d’être gagné.

Motorola Xoom

Bien que Google, le propriétaire de Motorola, ait renoncé à la marque “Xoom”, la tablette du même nom, sortie en 2011 sous la version 3.0 Honeycomb d’Android, n’aura que faire de l’absence de mise à jour logicielle des terminaux Android passé l’âge de 18 mois. De fait, et pas un biais qui n’a toutefois rien d’officiel, l’ardoise peut accéder aux joies de KitKat, et dans sa version 4.4.2 de surcroît.

OmniROM sur la Xoom

Le portage de KitKat sur la Motorola Xoom n’est pas le fruit du hasard : il s’appuie en effet sur les builds OmniROM, cette ROM custom dont l’ascension au deuxième semestre 2013 ne s’est pas laissé démentir, et qui s’applique désormais à bon nombre de smartphones (voir notre tutoriel d’installation), et que des passionnés proposent sur d’autres appareils hors-liste. Parmi eux, la Xoom, à laquelle se sont attelés une dizaine de développeurs du forum XDA. Pour installer OmniROM sur la Xoom, il faudra procéder à une partition de la tablette vers BigPart (voir ce thread XDA), et utiliser l’outil de recovery TWRP (TeamWin Recovery Project), puis se lancer dans une installation conforme à celle de ROM standard.

Puisqu’il existe trois versions de la Xoom, ce sont trois manipulations différentes qui s’offrent à vous, selon que vous disposez d’une Xoom WiFi, d’une Xoom 3G ou d’une Xoom LTE.  Rappelons que cette tablette (notre test), parmi les premières à offrir une véritable expérience Android, date du premier trimestre 2012, et embarque un processeur Nvidia Tegra 2 à 1 GHz, 1 Go de RAM et 32 Go de stockage, le tout sous un écran de 10,1 pouces d’une définition de 1280 x 800 pixels et dans un boîtier de 730 grammes.

Comments

comments

No related posts.