Uber annonce la baisse de ses tarifs sur les courses UberX et UberPool à Paris. De quoi contre-attaquer, après que les taxis se sont lancés dans une opération de reconquête des usagers de la capitale. 

uber-app

Début septembre, le Conseil constitutionnel a répondu à la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par les avocats de la firme californienne. UberPop n’est plus bienvenu sur les routes françaises depuis lors ? Loin de se démonter, Uber trace la route sur la voie commerciale. Il n’est plus question de s’enfermer dans des démarches juridiques, mais d’attaquer la concurrence par la voie commerciale la plus simple : la baisse de ses prix.

C’est au Figaro qu’Uber a annoncé la réduction de ses tarifs à Paris de l’ordre de 20 % sur toutes les courses menées en UberX, son offre « classique », à valoir dès ce vendredi 9 octobre. À cette baisse tarifaire s’ajoutera une minoration concernant son offre UberPool, laquelle permet aux usagers de partager une course, ou du moins d’autoriser leur chauffeur à accepter des passagers supplémentaires sur leur chemin, avec une réduction minimale de 10 % à la clé. Thibaud Simphal, le directeur général d’Uber France, a ainsi indiqué à nos confrères que s’y additionnera « une baisse supplémentaire de 25 % de 20h à 6h tous les jours ». Pour compenser la baisse effective des recettes, Uber mise sur une augmentation mécanique du nombre de courses qui lui permettra de conserver sa part du gâteau. Une notion d’autant plus importante que l’entreprise compte garantir à ses chauffeurs le maintien de leur chiffre d’affaires pendant six semaines. L’état de leurs finances passé ce délai, c’est une autre histoire…

La guerre des promotions

Si Uber a assuré au Figaro qu’il planifiait cette baisse tarifaire depuis le printemps dernier, son lancement intervient alors même que les taxis parisiens ont multiplié les opérations promotionnelles pour mieux reconquérir le cœur – et le porte-monnaie – de Parisiens en mal de transport. On a ainsi vu apparaître un système de tarification unique la nuit des vendredi et samedi en septembre dernier chez les Taxis Bleus, pour des courses intra-muros facturées 10 euros. Les taxis G7, eux, cherchent à séduire les jeunes qui, souvent connectés, ont été parmi les premiers à adopter Uber, avec des réductions de 20 % le samedi soir pour les moins de 26 ans.

Comments

comments

No related posts.