On connaissait déjà le thermostat connecté de Netatmo, à brancher directement sur la chaudière pour en contrôler le fonctionnement. À l’IFA 2016, le spécialiste des objets connectés anticipe les premiers jours de fraîcheur en présentant un système de vannes connectées. Leur but : permettre à ceux qui disposent d’un chauffage collectif, mais pas seulement, de contrôler le chauffage de chaque pièce individuellement.

Vannes-thermostat-radiateur-CMJN

Après le Thermostat, la Vanne. Cette fois, Netatmo s’est offert les services de Stark pour designer un nouveau produit destiné à équiper les radiateurs des appartements et maisons, et propose un petit appareil cylindrique, en verre dépoli customisable avec des stickers colorés, et présentant un écran ePaper indiquant la température de la pièce. Sa vanne connectée, ou plutôt ses vannes proposent à son propriétaire de réaliser des économies d’énergie et de piloter le chauffage de son domicile depuis son smartphone.

Régler la température de chaque pièce individuellement

Contrairement au thermostat qui doit être relié à la chaudière et détermine le chauffage de l’ensemble des pièces du logement, les vannes de Netatmo sont fixées à chaque radiateur : l’idée est donc de déterminer le chauffage de chaque pièce individuellement, en fonction des besoins – la salle de bain le matin pourra donc être chauffée pile lorsque vous filez à la douche. L’objet est en outre censé être intelligent et déterminer les chutes ou augmentations brusques de températures, lorsqu’une fenêtre est ouverte ou que vous faites la cuisine : le chauffage se coupera si besoin ou se régulera en apprenant des habitudes de son propriétaire. Netatmo promet, grâce à ce système, des économies d’énergie de l’ordre de 37 %.

Vannes-Relais-Simpified-CMJN-HD

À qui s’adressent les vannes de la marque française ? Elles concernent les propriétaires de Thermostat Netatmo, qui peuvent ajouter une vanne à chaque radiateur (69,99 euros l’unité), mais aussi aux citadins dont le chauffage est collectif. Ces derniers doivent dans ce cas acquérir un pack de démarrage incluant deux vannes et un relais, le tout au prix de 179,99 euros.

Il faut noter que le système est adapté aux radiateurs à eau classiques, dont l’utilisateur peut changer lui-même le robinet thermostatique en le remplaçant par la fameuse vanne, livrée si besoin avec un adaptateur. Pour installer l’objet à un radiateur à vanne manuelle (robinet), il faudra néanmoins faire appel à un plombier. Les intéressés peuvent se rassurer : Netatmo, qui s’invite sur un segment encore méconnu des néophytes, promet une compatibilité avec 90 % des radiateurs du marché.

À lire sur FrAndroid : Les thermostats connectés, il est temps d’y penser