L’ARCEP vient d’annoncer l’attribution future des bandes de fréquence 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD pour 2017. Ces bandes de fréquences pourront aussi bien être utilisées par les réseaux mobiles 4G et 5G mais également pour d’autres usages, comme la fourniture d’un accès à Internet fixe dans les zones reculées.

ARCEP

En fin d’année dernière, l’ARCEP et le gouvernement ont organisé la vente aux enchères des fréquences dans la bande 700 MHz destinée aux opérateurs mobiles. C’est d’ailleurs à partir du mois prochain que les opérateurs pourront commencer à utiliser cette bande pour leur réseau 4G dans certaines régions de France pour un déploiement progressif puisque certaines régions devront attendre le mois de juin 2019 pour pouvoir voir arriver la bande 700 MHz. Dans un dossier dédié en décembre, nous vous parlions des bandes L, 2300 MHz et 2600 MHz TDD. L’ARCEP vient de publier un communiquer de presse pour annoncer « un cycle d’analyse et d’expérimentation » sur les bandes 2,6 GHz TDD et 3,5 GHz.

 

 

Différents usages pour ces nouvelles bandes

L’ARCEP annonce qu’elle lancera une consultation publique pour « établir les modalités du partage des bandes 3,5 GHz et 2,6 GHz TDD entre les différents usages envisagés« . L’organisme pense même que l’attribution de ces « fréquences pourrait ainsi être réalisée en 2017« . Mais pour le moment, rien n’est établi. L’ARCEP annonce en effet que ces deux bandes de fréquences pourraient être utilisés pour différents usages : la 4G et la 5G d’une part, les réseaux dédiés aux objets connectés d’autre part, mais aussi les réseaux mobiles dédiés aux usages professionnels (PMR) comme pour les pompiers par exemple ou encore la fourniture d’Internet fixe aux zones rurales avec des meilleurs débits qu’en cuivre. La consultation publique devrait permettre d’y voir plus clair et de définir les usages qui seront destinés à ces deux bandes.

ARCEP bandes

 

Des expérimentations en France

La bonne nouvelle, c’est qu’il est déjà possible de réaliser des expérimentations grandeur nature en France de ces deux bandes. L’ARCEP précise que deux entreprises en ont fait la demande pour la bande 2,6 GHz TDD : Xilan pour une solution d’Internet fixe par 4G avec des débits de 50 à 100 Mbps, mais aussi Splitted Desktop Systems pour « des réseaux mobiles innovants dans l’Essonne ». Nous reviendrons en détail sur cette solution dans un article dédié.

 

Des fréquences pour la 5G

Ces deux futures bandes de fréquences sont clairement pensées pour la 5G, avec des réseaux fortement maillés, notamment dans les villes, dans les stades ou dans les bâtiments. On imagine alors que les opérateurs feront massivement appel aux small cells pour couvrir certaines zones. Ces bandes ne sont pas pensées pour une couverture globale du territoire.