Rien ne sert de courir, dit-on ? Parti après ses concurrents Orange et SFR qui se livrent bataille depuis des mois sur la 4G en couvrant tour à tour diverses grandes villes françaises, Bouygues Telecom ne couvrait qu’une dizaine de villes le mois dernier. Aujourd’hui, le troisième opérateur hexagonal annonce la couverture d’une centaine de villes en 4G Bouygues Telecom d’ici le 1er octobre 2013.

Capture d’écran 2013-06-06 à 18.52.17

Les dernières prévisions d’Orange comme de SFR s’appuient sur des chiffres globalement similaires. Le premier, comme il l’annonçait le mois dernier, prévoit de couvrir 50 villes pour le mois de septembre 2013 ; de son côté, SFR mise sur 55 villes couvertes d’ici la fin de l’année. Bouygues Telecom voit plus grand, puisque l’opérateur assure qu’il couvrira plus de 100 villes françaises en 4G au 1er octobre prochain grâce notamment à la possibilité qu’il a de diffuser du signal 4G sur la bande de fréquence des 1 800 MHz.

Nous avons la conviction que la 4G se démocratisera seulement s’il existe une couverture suffisamment étendue pour en profiter : cela n’aurait pas de sens de promouvoir des usages en mobilité tout en n’offrant qu’une couverture très restreinte à ses utilisateurs. Ce que nous voulons marquer aujourd’hui à Strasbourg, c’est le point de départ de notre déploiement national“, indique Richard Viel, le directeur général délégué et directeur des opérations commerciales chez Bouygues Telecom. Une annonce intervenue à l’occasion de l’ouverture commerciale de la 4G Bouygues à Strasbourg, qui vient s’ajouter à Vanves, Malakoff, Issy-les-Moulineaux, Lille, Douai, Bayonne, Anglet, Toulouse, Lyon, Lens et Biarritz.

Bouygues Telecom a choisi une stratégie à l’opposé de ses compétiteurs, lesquels annoncent des ouvertures d’antennes 4G dans certaines grandes villes (dont Paris, en réalité relié dans le quartier de l’Opéra par Orange, et La Défense chez SFR) à grand renfort de publicité, mais au compte-gouttes. Parti modestement avec une poignée de cités dotées de la 4G, le 3e opérateur du marché préfère frapper fort grâce à un lancement simultané dans 100 villes, soit le double de ses concurrents. D’ailleurs, vous pouvez découvrir quelques usages 4G de Bouygues Telecom en vous rendant ici.

Quelle est la méthode Bouygues ?

Rappelons que pour le moment, Bouygues reste encore modeste sur le terrain des offres 4G, lui qui laissait entendre il y a quelques semaines qu’il fallait trouver un juste milieu entre tarifs bradés, et surcoût démesuré. Il propose ainsi deux séries limitées avec 4G accessible dès aujourd’hui dans les villes équipées, mais laisse pour le moment planer le doute quant à l’éventuel lancement de formules 4G pérennes à l’automne. Pour le moment, Bouygues s’est aligné sur les tarifs de ses concurrents en proposant un premier tarif dès 29,99 € par mois (sans mobile, avec 2 Go de data et engagement de 12 mois) et un second dès 44,99 € avec 5 Go d’Internet.

En termes concrets, la stratégie de Bouygues repose sur des antennes quelque peu différentes des autres opérateurs. Le numéro trois français s’est en effet vu autoriser le refarming de ses antennes 2G à la fois par l’Etat et par l’autorité de régulation des télécoms, l’ARCEP, sur la bande de fréquence 1800 MHz, jusqu’alors dédiée au réseau GSM (2G). Ces antennes, qui continueront à fournir un réseau 2G aux habitants, permettent à Bouygues de gagner un temps précieux dans ce qui reste une course à la 4G, mais aussi à la rentabilité, que ce soit du côté des antennes ou de celui des abonnements.

main-headerUne réserve toutefois : on parle à ce jour de 40 % de la population couverte par Bouygues au 1er octobre, contre environ 33 % des français couverts par Orange comme SFR, pour un nombre inférieur de cités concernées. Reste donc à attendre la liste précise des (grandes ou moins grandes) villes qui bénéficieront de la 4G  Bouygues Télécom lorsque les premiers jours de l’automne arriveront. On aimerait que les opérateurs parlent de couverture non pas en terme de population mais de zone géographique en indiquant quelle proportion du territoire est couvert. En effet, puisque la mobilité est lié au mouvement, compter la couverture en terme de densité de population n’a pas vraiment de valeur réelle si ce n’est pour afficher un chiffre plus important plus rapidement.

A ce propos, vous pouvez connaître les antennes disponibles pour chaque opérateur et pour chaque réseau (2G, 3G, 4G) grâce au site Antennes Mobiles qui propose une carte interactive de la France avec ces informations. N’hésitez pas à vous rendre sur ce site pour voir si la zone où vous vivez est couverte et où sont les antennes. Voici à titre d’exemple ce que ça donne pour la 4G à Paris et ses environs :

Capture d’écran 2013-06-06 à 16.22.12

 

Bouygues Telecom

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Refarming 1800 MHz : Bouygues Telecom pourra déployer sa 4G dès le 1er octob re
  2. Bouygues Telecom annonce ses plans de déploiement de la 4G (LTE)
  3. Bouygues Telecom le commercialisera en janvier à partir de 9 eur os
  4. Les usages de la 4G présentés par Bouygues Telecom #4GBT
  5. Le Galaxy S4 sera disponible fin avril chez Bouygues Telecom à 669 euros