L’ANFR publie ce jour ses résultats mensuels quant au déploiement du réseau 4G en France. Au premier septembre, la rivalité entre Free Mobile et SFR n’est plus d’actualité.

ANFR Septembre 2015

Début de mois oblige l’ANFR publie aujourd’hui ses observations concernant le déploiement des différents réseaux 4G chez les opérateurs hexagonaux. L’occasion de vérifier si les mois d’août les a vus prendre un peu de repos, ou s’ils ont continué à batailler.

On constate sans surprise qu’Orange conserve sa première place, avec 7811 supports 4G (qui peuvent accueillir plusieurs antennes) au 1er septembre, ce qui lui permet de couvrir un peu plus de 76,5 % de la population. L’opérateur, qui avait commencé à déployer ses premières antennes sur la bande des 1800 MHz, poursuit timidement sur sa lancée, puisqu’il n’en a ajouté que trois en un mois, pour un total de 40. En revanche, Orange gagne 116 nouveaux supports, et un peu plus d’antennes.

Quand Orange accroît tranquillement sa couverture, Bouygues mise sur le statu quo, en ne mettant en service en août que 37 nouveaux supports 4G. Il avait également réduit sa cadence de déploiement le mois précédent. Chez SFR également, on sent que l’heure est aux économies : le Carré Rouge a mis en service 19 nouveaux sites 4G, et 21 antennes. Tout le contraire de Free Mobile.

Free Mobile ne relâche pas ses efforts

L’opérateur d’Iliad, qui publiait cette semaine ses derniers résultats financiers faisant état d’une acquisition de 400 000 clients en un trimestre, revendiquait 50 % de la population française couverte en 4G. Il dispose désormais de 4455 supports 4G, soit près de 1000 de plus que SFR, pour autant d’antennes. Quand les deux opérateurs étaient au coude à coude les mois derniers, les 297 antennes/supports acquis par Free Mobile lui permettent de devancer son concurrent d’une large tête. On se rappellera toutefois qu’il se contente pour l’heure de la bande des 2600 MHz quand ses concurrents s’appuient sur les 800 MHz, et que malgré ses deux autorisations sur les 1800 MHz, aucune antenne de ce type n’est encore installée. Rappelons également que la mise aux enchères de la bande des 700 MHz est imminente, et qu’elle devrait permettre à Free de repartir avec une petite part du gâteau supplémentaire.

Comments

comments

No related posts.