Xiaomi multiplie les efforts dans le domaine des smartphones, des objets connectés dédiés à la maison, mais aussi des trackers d’activités. Et dans le domaine des bracelets connectés, son succès se confirme de trimestre en trimestre, puisqu’actuellement troisième, il pourrait bien d’ici quelques mois monter sur la 2e marche du podium mondial.

Capture d’écran 2015-12-04 à 11.28.15

Encore absent du marché des objets connectés au début de l’année 2014, Xiaomi, la marque chinoise dont l’expansion internationale est menée par Hugo Barra, ancien de chez Google, ne compte qu’une toute petite poignée d’appareils disponibles auprès du grand public.

On trouve ainsi son premier bracelet connecté, sorti à l’été 2014, le Mi Band, dont la principale qualité tient à son faible prix (moins de 20 euros désormais) et à ses bonnes performances, au regard de ce tarif. La firme a également présenté un certain AmazFit en septembre dernier, beaucoup plus design et nettement plus onéreux, dont on n’attend que de faibles performances à l’international. Troisième et dernier larron, le Mi Band Pulse ou Mi Band 1S, version revue au goût du jour du Mi Band, est disponible depuis quelques semaines, et dépasse de peu la trentaine d’euros. Là encore, pour un tracker d’activités doté d’un capteur de rythme cardiaque, Xiaomi affiche un rapport qualité-prix difficile à concurrencer.

À lire : 7 trackers d’activités à offrir pour Noël

Les données du cabinet IDC confirment les bonnes performances de Xiaomi sur le terrain des objets connectés. La marque annonçait en effet avoir écoulé 6 millions d’exemplaires de son seul Mi Band en juin dernier, moins d’un an après la sortie de l’appareil. Les différentes études d’IDC ont corroboré ces affirmations : au premier trimestre 2015, le cabinet d’études plaçait la marque 2e, derrière Fitbit, au rang des vendeurs de prêt-à-porter connecté dans le monde, avec 2,8 millions de bracelets écoulés. Au deuxième trimestre, il passait à 17,1 % de parts de marché pour 3,1 millions de produits vendus.

Le Mi Band Pulse (ou Mi Band 1S)

Le Mi Band Pulse (ou Mi Band 1S)

Xiaomi ne s’arrête pas en si bon chemin, puisque la dernière estimation d’IDC évoque la vente de 3,7 millions de bracelets Xiaomi pour le 3e trimestre 2015, soit avant la sortie du Mi Band Pulse, pour 17,4 % de parts de marché. Depuis le deuxième trimestre, le top 5 des vendeurs a vu apparaître Apple, dont la Watch est sortie en avril dernier. La Pomme a immédiatement pris la deuxième place du classement et, au troisième trimestre, ne devance que de peu Xiaomi, puisque ses ventes s’établissent à 3,9 millions d’unités (18,6 % de pdm).

 

Apple en ligne de mire

Ces chiffres révèlent plusieurs tendances. Tout d’abord, si un nouvel acteur (Apple) s’est invité dans la course, le marché des « wearables » continue de croitre. Conte 18,1 millions de produits de ce type vendus au 2e trimestre, IDC estime qu’il s’en est écoulé 21 millions au troisième trimestre. La part de marché relative de Fitbit a donc tendance à décroître (22,2 % au 3e trimestre, 24,3 % au précédent) quand il continue à vendre plus : le numéro un des bracelets connectés a en effet livré 4,7 millions de produits au dernier trimestre, contre 4,4 millions au précédent. Xiaomi poursuit également sa croissance en termes d’unités comme de parts de marché, mais vend essentiellement en Chine (97 % de ses produits), et devra donc parvenir à mieux exporter ses bracelets pour consolider sa position.

Quant à Samsung, pourtant 5e de ce classement au trimestre dernier, il quitte la course, remplacé par la firme chinoise BBK. Le dernier trimestre 2015 pourrait cependant voir la donne changer, puisque la Gear S2 de Samsung, sa montre sous Tizen, pourra être prise en compte.

Comments

comments

Vous aimerez aussi :

  1. Le marché des bracelets et montres connectés est cinq fois plus important au second semestre 2013
  2. 1,6 million de bracelets connectés livrés dans le monde selon Canalys au 2e semestre 2013 !
  3. Le Xiaomi Mi Band 1S devrait être annoncé demain
  4. Apple Watch : watchOS 2 arrive, avec des nouveaux bracelets et finitions
  5. Xiaomi veut révolutionner le marché avec un smartphone à 50$